Vous avez tous entendu parler de la baisse du taux directeur par la Banque du Canada. Elle est devenue la première banque centrale du Groupe des Sept à réduire les taux d’intérêt en réponse à la chute des prix du pétrole.

La banque a réduit le taux directeur à 0,75%, Le taux, qui influe sur les prêts immobiliers, les prêts auto et autres taux de prêt dans l’économie, étais à 1% depuis Septembre 2010.

 

Comment l’immobilier et les taux d’intérêt sont ils reliés dans l’économie ??

Je parlais dernièrement avec un ami qui me disait que c’était une belle période pour les agents d’immeubles qui devraient voir une hausse des ventes de maisons avec la chute des taux d’intérêts suite à la baisse du taux directeur. Ce serait alors le moment idéal de passer à l’action pour les acheteurs et les investisseurs parce que les prix des propriétés vont chuter pour suivre les taux d’intérêt bas.

Je lui ai alors demandé, « Et selon toi qu’est-ce qui arrivera aux prix des propriété si l’inflation fait de nouveau monter les taux? »

« Les prix des propriétés devraient alors augmenter avec l’inflation comme c’est le cas pour tous les biens de consommation. l’immobilier suit naturellement l’inflation. »

Mon ami a t-il raison selon vous? Oui et non.

Oui, il est vrai que dans un environnement inflationniste élevé, les prix de l’immobilier devraient augmenter avec tous les autres actifs. Les constructions vont augmenter, de même que le prix des ressources dans la construction comme le bois, les matières premières et les coûts du travail.

Évidemment, les prix des maisons devraient donc augmenter pour refléter cette réalité.

Mais non on voit plutôt une courbe contraire, lorsque l’inflation et les taux d’intérêt augmentent, les prix des propriétés on tendance à diminuer. Mais pourquoi??? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

Comment la baisse des taux d’intérêt proposé par la banque centrale va influencer le prix de vente de votre maison??

L’explication la plus simple de cette corrélation se résume au paiement. La plupart des gens doivent financer leurs maisons. En tant que tel, ils font la décision du choix de leur propriété basée sur le paiement mensuel, c’est à dire ce qu’ils peuvent se permettre comme paiement chaque mois dans leur budget familial.

Si vous avez un budget de 2,000.00$ disponibles par mois pour une hypothèque, vous pouvez vous permettre de financer environ $372 500 sur 30 ans avec un taux de 5%. Si ce taux devait augmenter à 10%, le montant que vous pourriez emprunter baisserait de près de 40% à $ 273,000.

De 1982 à 2003, il y avait une tendance à long terme de la baisse des taux hypothécaires. Au cours de cette même période, nous avons eu une amélioration générale de la variation des prix des logements. L’exception a été de 1990 à 1991 où il y a eu une période de changements négatifs aux prix des logements qui ne sont pas expliquées par les taux hypothécaires. En outre, de 2003 à 2006, les taux hypothécaires se sont stabilisés, mais les maisons ont augmenté de façon spectaculaire.

De nouveaux produits immobiliers sont devenus populaires comme les prêts hypothécaires subprime et des options de paiement différentes qui ont permis une baisse des paiements afin que les gens puissent se permettre un meilleur achat immobilier et donc faire grimper les prix, même si les taux hypothécaires sont restés stables.

 

Mais à quelle vitesse les prix réagissent aux variations des taux d’intérêt? 

Les modifications apportées aux taux d’intérêt ne seraient pas transférés immédiatement au prix de l’immobilier. En effet, des études financières on permis de constater que le retard pourrait prendre jusqu’à trois ans. Cela pourrait s’expliquer en partie par les éléments suivants:

  • Le marché de l’immobilier a son propre rythme et la vente d’une maison peut prendre plusieurs semaines, voire des mois.
  • Les valeurs d’évaluation sont basées sur des comparaisons de prix de vente qui peuvent être vieux de plusieurs mois.
  • Le financement d’un achat d’une maison pourrait être difficile si la valeur de vente est nettement supérieur à la valeur d’évaluation
  • Les individus peuvent être tentés d’attendre plutôt que de vendre si les maisons voisines obtiennent de meilleurs prix.

 

Les taux d’intérêt et les prix des maisons sont donc influencés par la force ou la faiblesse globale de notre économie en général. La hausse des taux d’intérêt se produit généralement dans un environnement économique sain où on prévoit l’inflation future des prix.

Il est vrai que des taux plus élevés augmentent les coûts d’emprunt, cela se produit généralement dans les périodes où on peut également voir une hausse des revenus, des niveaux d’emploi plus élevés et l’augmentation de la confiance des consommateurs.

Les taux d’intérêt ont donc un effet direct sur ​​la valeur du marché immobilier comme sur n’importe quel véhicule de placement. Parce que l’influence des taux d’intérêt sur ​​la capacité d’un individu à acheter des propriétés résidentielles (en augmentant ou en diminuant le coût du capital de l’hypothèque) est si profonde, beaucoup de gens supposent à tort que le seul facteur décisif dans l’évaluation de l’immobilier est le taux hypothécaire.

Cependant, les taux hypothécaires ne sont qu’un facteur influençant la valeur des propriétés liées aux taux d’intérêt. Parce que les taux d’intérêt affectent également les flux de capitaux, l’offre et la demande de capitaux et les taux exigés des investisseurs de retour sur investissement, les taux d’intérêt font grimper les prix de l’immobilier d’une variété de façons.

- See more at: http://blog.gilbertelefebvre.com/immobilier-taux-interet/#more-88